On reste en contact /
Atelier d'écriture

Atelier d'écriture

Atelier d'écriture : Cailloux de patience

A lire avant de commencer :

L’atelier d’écriture, c’est un moment où l’on est libre !

l’écriture doit être un peu automatique, on écrit ce qui nous passe par la tête! on se laisse aller, on peutj ouer avec les rimes, et même inventer des mots.

Les consignes sont faites pour être détournées, si besoin.

Pour écrire, on prend le temps dont a besoin.

Si on est seul, on peut lire son texte à voix haute.

Si on est à plusieurs, à la fin de l’atelier, on lit son texte si on a envie, pas d’obligation, ou on peut donner son texte à quelqu’un qui le lira pour nous.

Au moment de la lecture on est tous bienveillant, on est tous capables d’écrire,en aucun cas on critique, on peut éventuellement dire ce qui fait écho pour nous.

Atelier Cailloux de Patience - 1

Connais-toi, toi même !

-Portrait chinois, voir liste en annexe, et on en développe 5 au hasard.

-J’aime, j’aime pas, 5 de chaque, on peut tout écrire, ce qui nous plait, ce qui nous dégoute.

J’aime manger les flocons de neige, je n’aime pas marcher dans un caca de chien !

-On part des lettres de son prénom, on écrit des mots ou des phrases, ce qui vient .…

M maison, A alligator, R rire …

On reprend tout ce qu’on aime dans ce que l’on vient d’écrire et on fait un autoportrait, des

mots comme un inventaire, des phrases, ou un texte plus long qui parle de nous (avec humour si on a envie).

Exercice à télécharger

Atelier Cailloux de Patience – 2

Un bout de chemin ensemble

Lister des «Portes» (5 ou 6) que l’on a poussées un jour dans sa vie, les décrire en quelques mots, 2 ou 3 lignes pas plus.

Un peu sous la forme d’un inventaire.

Exemples: la porte de sa chambre d’ado, la porte du jardin de sa grand-mère, la porte d’un appartement que l’on visite, la porte d’une voiture, la porte d’une grange, la porte de chez soi …

- Laisser faire le hasard (on peut les noter de 1 à 6, et tirer aux dés) pour choisir une des «Portes» et la développer, dans la direction que l’on veut, cela peut être aussi le début d’un chemin …

- A ne pas oublier: on se laisse aller à écrire, ce qui nous passe par la tête, et on reste bienveillant avec soi même!

Atelier Cailloux de Patience - 3

L’objet inventé essentiel :

1 - Ecrire une douzaine de sons-syllabes, chacune sur un petit bout de papier.

Exemples : TRO COUPI GNO LAOU FEU VI SISSO BOU PU ROUI GUE DOU …

cette liste peut être complétée comme on en a envie, c’est mieux s’il y en a beaucoup.

2 - choisir au hasard, donc sans les regarder, 3 petits papiers.

3 - On accroche les sons-syllabes, on les met bout à bout dans l’ordre que l’on veut.

4 - À partir de ce nouveau mot, on invente un objet utile, essentiel, nécéssaire, dont on a besoin.

Succintement on écrit à quoi il sert, comment on s’en sert …

Attention ne lire l’étape 5, qu’après avoir fait de 1 à 4 !

5 - Puis, écrire une lettre pour expliquer, raconter cet objet. La lettre peut être adressée à qui on veut, un enfant, un extraterrestre, une vieille tante, un frère ...

Atelier Cailloux de Patience – 4

Du narratif au poétique

Attention, écrire étape par étape, sans regarder la suite des consignes !

Comme c’est difficile de tenir cette contrainte, l’atelier est sur plusieurs pages, il y a en tout 4 étapes.

Exercice à télécharger

Atelier Cailloux de Patience – 5

Dans ma rue,

- Ouvrir une fenêtre, ou une porte sur l’extérieur, fermer les yeux.Et se concentrer sur les sens de l’ouie et de l’odorat.

- Commencer par écrire un inventaire, Dans ma rue,il y a ...il y a ...

- En s’aidant de cet inventaire, écrire un texte sur les bruits et les odeurs de l’extérieur.

- Ne pas oublier: on se laisse aller à écrire, on s’autorise, ce qui nous passe par latête, comme de l’écriture automatique.